Armand Armand
Armand Armand

À propos

publié en 1926, armand est l'un des romans les plus étonnants de la modernité de l'entre-deux-guerres. à la suite du succès de mes amis, premier roman d'emmanuel bove, armand venait confirmer les dons exceptionnels du romancier pour la qualité de l'observation psychologique et la finesse avec laquelle il sait débusquer les tensions et les rivalités sous la moindre parole, dans le moindre geste. chez bove, même les silences parlent. l'intrigue est simple : armand habite avec jeanne, mais il désire marguerite, la jeune soeur de son ami lucien. cependant, l'intérêt est dans la manière de dire les choses de telle façon que se trouve suggéré un curieux déterminisme qui con-duit le héros à valoriser le malheur plutôt que le bonheur. faire son malheur est une chose, le désirer en est une autre ; le premier choix répond à l'interrogation " comment ? " (séduire marguerite), tandis que le second dévoile la question sous-jacente " pourquoi ?". c'est dans cette question que se trouve tout l'art du romancier, qui est de montrer au lieu de dire, qui est de feindre au lieu de peindre. bove, c'est l'art du subjectif, de la pensée souterraine, qui fait que toute relation est foncièrement caractérisée par le malentendu.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782895182429

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    182 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    10 cm

Emmanuel Bove

Emmanuel Bove (1898-1945) a été révélé par Colette qui édita son premier roman, Mes amis. Auteur prolixe dans les années vingt et trente, il connut un sort enviable en rencontrant à la fois le succès public, l'admiration de ses pairs et celle de la critique. Après guerre, son œuvre tomba curieusement dans l'oubli avant de susciter un nouvel engouement en France ainsi qu'à l'étranger, et particulièrement en Allemagne, grâce à Peter Handke et Wim Wenders. Le Castor Astral a publié plusieurs de ses livres, ainsi que sa biographie, Emmanuel Bove, la vie comme une ombre, signée Raymond Cousse et Jean-Luc Bitton.

empty