Entretien avec un cadavre : un médecin légiste fait parler les morts

À propos

« Ce que j'affectionne par-dessus tout, c'est d'aller à la découverte des traces et des indices, de tous ces éléments qui permettent de donner une dernière fois la parole aux morts et de les écouter dans ce qu'ils ont à dire. » C'est par ces mots que le docteur Philippe Boxho, médecin légiste depuis plus de trente ans, introduit son nouvel ouvrage, dans lequel, une fois encore, assassinats et meurtres se succèdent sans relâche.

Au premier plan pour les observer, le célèbre médecin légiste a choisi de nous raconter quelques-unes des histoires qui ont marqué sa carrière : ce suicide à l'arme à feu qui cachait bien son jeu, cet enfant que les parents avaient négligé et qui en est mort, ces gens victimes d'une explosion et de l'effondrement de leur immeuble, cette femme étouffée par son mari, ces hommes trépassés à l'étranger d'avoir cru qu'ils étaient aimés, et bien d'autres encore.

Philippe Boxho nous a régalé avec un premier livre à succès intitulé Les morts ont la parole, un livre rempli de morts qui ne l'étaient pas toujours ou pas encore, de disparitions de cadavres, de suicides étonnants, de morts brutales mais souvent accidentelles. Dans ce deuxième opus, consacré cette fois aux décès suspects, il poursuit sa quête de la vérité judiciaire et nous permet d'explorer le monde fascinant de la médecine légale.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société


  • Auteur(s)

    Philippe Boxho

  • Éditeur

    Kennes Editions

  • Date de parution

    14/06/2023

  • Collection

    Kennes Societe

  • EAN

    9782380759051

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    294 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Philippe Boxho

Philippe Boxho est médecin légiste et professeur ordinaire à l'Université de Liège où il enseigne la déontologie médicale depuis 2003. Il a été président du Conseil provincial de Liège de l'Ordre des médecins de 2012 à 2018 et vice-président francophone du Conseil national de l'Ordre des médecins de 2020 à 2022.

empty