À propos

Seule face à une Nature déchaînée comment sauver sa famille et garder son humanité ? Dernière soirée de vacances pour une jeune femme récemment plaquée, qui a du mal à faire face à sa nouvelle situation de mère d'ados célibataire. Et c'est un crève coeur de fermer le chalet d'alpage où elle avait pour un temps trouvé refuge. Quand un orage de montagne d'une violence inouïe éclate, suivi de secousses sismiques, celle qui se croyait dévastée, va comprendre ce qu'est la vraie dévastation...
Destruction en chaîne, n des communications, des blessés et des morts partout et surtout des secours qui survolent la zone et ne s'arrêtent pas. S'engage alors une lutte pour la vie, où pour protéger les siens et continuer à avancer coûte que coûte il faut réapprendre l'instinct, les gestes de survie, tout en évitant de sombrer dans la sauvagerie.



Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Action / Aventures

  • EAN

    9782203087415

  • Disponibilité

    En réimpression

  • Nombre de pages

    122 Pages

  • Longueur

    32.2 cm

  • Largeur

    24.2 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    955 g

  • Série

    le reste du monde

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Jean-Christophe Chauzy

Né à Toulouse pendant les sixties, Jean-Christophe Chauzy se découvre assez tôt une réelle passion pour l'image, pour la bande dessinée, puis pour le rock (qu'il découvre, adolescent tétanisé, avec la sortie du London Calling de Clash et le Gravest Hits des Cramps). Il parvient à mêler ces différents centres d'intérêt en dessinant pendant les années 80 pour les magazines rock « Nineteen », « Combo » et « Best ». Ses premiers ouvrages de bandes dessinées paraissent dès 88 chez Futuropolis puis chez Casterman et enfin très récemment dans Fluide Glacial.
Il s'efforce d'explorer simultanément deux veines scénaristiques différentes : la première, très sombre et agressive héritée du polar et du roman noir (« La vie de ma mère » avec Thierry Jonquet, « Rouge est ma couleur », avec Marc Villard), la seconde délibérément autobiographique et burlesque, marquée d'autodérision (« Parano », « L'âge ingrat », « Petite nature »). Ses efforts le portent depuis une dizaine d'années vers la recherche d'un dessin vivant et expressif, au c½ur du mouvement.

empty