Humour

  • Petit musée des traditions et de l'humour populaires français depuis 136 ans. L'Almanach Vermot est de retour, avec ses illustrateurs au regard aiguisé sur l'actualité de notre société.En 2022, retrouvez 70 rubriques inédites les plus diverses pour se divertir et se cultiver : jeux de lettres et de chiffres, blagues et charades, gaffes de l'histoire, mots oubliés, curiosités scientifiques, chansons, émissions radio mythiques, vélo, foot, institutions françaises méconnues, randonnées, lettres d'écrivain, et bien d'autres...Il y en a pour tous les jours de l'année et pour tous les goûts. Qui n'a pas encore son Vermot ?

  • Voici un roman-photo comme vous n'en avez jamais vu. Jalousies, trahisons, bagarres, cafés gourmands, photocopieuses en panne et tendres baisers: Clémentine Mélois, plasticienne, écrivaine et membre de l'Oulipo, connue pour ses détournements de classiques de la littérature revus et passés à la moulinette de la culture pop (Cent titres, Grasset 2014) s'empare du très populaire roman-photo pour étudier le langage dans toutes ses fonctions. Au fil de dix-huit histoires hilarantes, on découvrira des hommes et des femmes en proie à toutes les dépravations lexicales, des employés de bureau désorientés, un agent immobilier malmené, un catcheur mexicain, des pantalons pattes d'éléphants et même un certain Roland Barthes.

  • Les sketchs

    ,

    « Nous avions une vue commune de la manière dont il fallait faire rire. »
    Pour la première fois, voici réunis les meilleurs sketchs de Jean Poiret et Michel Serrault, soigneusement sélectionnés par leurs enfants, qui vous permettront de passer votre permis de conduire des orchestres, de rencontrer un médecin spécialiste du petit doigt, ou encore de découvrir l'explorateur Clément de Laprade de retour de la tribu des Zahoumé.
    Des bijoux d'humour décalés, déjantés et modernes.
    Textes choisis et préface par Nicolas Poiret, Sylvie Poiret et Nathalie Serrault.

  • «16h.00 J'entre dans une boutique. J'achète une cravate. Je l'essaye. Je conclus qu'elle me va bien et j'achète quatre-vingt-quatorze cravates pareilles.17h.00 J'entre dans une charcuterie et j'achète sept cents jambons fumés.20h.00 Je décide que l'argent ne fait pas le bonheur, je désintègre tout ce que j'ai acheté, et je continue ma promenade les mains dans les poches et le coeur léger.»Gurb a disparu dans Barcelone, dissimulé sous les traits de Madonna. Précision : Gurb est un extraterrestre. Parti à sa recherche sous une apparence moins voyante, son coéquipier tient scrupuleusement le journal de ses observations. Une satire délirante et désopilante des moeurs de notre société...

  • L'entubée Nouv.

    L'entubée

    Christelle Chollet

    Vous n'écouterez plus vos chansons
    préférées de la même façon.
      Mon mec à moi il me parle d'aventures [...] Il parle d'amour comme il parle des voitures »
    Il parle d'amour comme il parle des voitures ?? Mais qu'est-ce que c'est que ce blaireau ? Comment peut-on parler d'amour comme on parle de voiture ? « Chérie, je suis fan de tes airbags ! Et ta carrosserie,  qu'est-ce qu'elle est bien entretenue,  j'dis pas ça pour te faire plaisir mais t'es la reine de la vidange. »
    Faut pas dire ça, sauf si tu sors avec Patricia Kaas. 

  • Ils sont de retour. Encore mieux habillés, encore plus déconnectés. Mais attention : «  Tu crois que je suis à côté de la plaque mais ce n'est pas toi qui décides où est la plaque  »  ! Les poètes du hors-sol. Les timbrés du premier rang des défilés de mode. Tout un monde souvent parisien, toujours à la pointe, jamais épuisés. Loïc Prigent revient avec le dernier bulletin de santé de ses petits camarades du monde de la mode. 
    Diagnostic :   - Des gens avec un bon sens hors du commun  : «  Passe-moi le champagne, j'ai un chat dans la gorge.  » - Des gens qui connaissent très bien les maux des autres : «  Elle a une allergie à la simplicité.  » - Des gens qui savent éviter les obstacles avec simplicité : «  Je file à mon déjeuner au Ritz. Je vous laisse gérer la crise, je reviens vers 16 h.  » - Des gens qui n'ont pas le temps : «  J'avais tellement faim j'ai oublié d'instagrammer mon repas.  » - Des gens compréhensifs : «  En tout cas on apprécie tous que tu attendes le soir pour pleurer. C'est un super progrès.  » Et, quoiqu'en en dise ou en pense, des gens qui ne se font pas d'illusions :  «  Tu es belle. - Tu ne dis ça que quand je porte mon sac Chanel.  »
    Après le succès de « J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste », le nouveau livre du Chamfort (Nicolas) de la frivolité en temps de crise. 

  • Voici les saisons de couture de Loïc Prigent. Depuis 2011, celui qui est le plus influent documentariste de la mode tient un compte twitter (@LoicPrigent) qui fait grincer des dents tout le milieu de la mode et rire tous les autres (et parfois le milieu lui-même). Laissant ses oreilles traîner dans les défilés et les studios, il y recueille les bons mots, les rosseries, les énormités, les béatitudes et les coups de griffe des participants de ce petit cercle qui gouverne le goût du monde entier. Mannequins ? Attachés de presse ? Créateurs ? Qui parle ? Ecoutez-les, orchestrés par Loïc Prigent, porte-voix de cette nouvelle comédie humaine. Il y invente un nouveau genre littéraire : le pépiement.
     
    « Ne pleure pas. Pense à ton maquillage. »
     
    « - C'était bien ton dîner?
    - J'ai dit que des trucs que j'avais déjà dits et écouté que des conversations que j'avais déjà entendues. »
     
    « - Quel jour on est ?
    - Mais comment veux tu que je le sache ? »
     
    « J'ai tellement faim, je pourrais manger. »
     
    A coup sûr, le livre le plus drôle des années 10. Et, qui sait, le plus poétique ?
     
    Le livre est le choix des meilleures phrases de ces cinq années, auxquelles Loïc Prigent a ajouté un grand nombre d'inédits.

  • Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle
    Samain...  De tout temps et dans tous les pays, les hommes ont rougi
    devant Isabelle Samain, ont ete impressionnes par son charme
    absolu, son maintien tout en distinction, tout en elegance.  De
    tout temps et dans tous les pays, devant Isabelle Samain, les hommes
    se sont sentis sommaires.  A travers le recit des premiers emois
    amoureux de Francois Morel, une peinture de l'adolescence tendre et
    pleine d'humour.

  • Est-il permis de rire d'une tragédie  ? Pour Clémentine Mélois, la réponse est oui. Pendant les deux mois du confinement entraîné par le Covid-19, au jour le jour, elle a fixé en images pleines d'humour et de poésie ses réactions face à l'actualité baroque de ce moment qui s'est cru scientifique.
    Fameuse pour ses irrésistibles détournements de couvertures des classiques de la littérature revus et passés à la moulinette de la culture pop (Cent titres, Grasset 2014), la plasticienne et écrivaine nous livre une chronique irrésistible. On y rencontrera, entre autres, un Laurent Delahousse en détresse capillaire, un paquet de chewing-gums goût chloroquine, un ticket de concert pour assister au discours télévisé d'Emmanuel Macron ou un vinyle du célèbre Alain Gestes Barrière...
    Drôle et décalé, inquiet et parfois mordant, tendre et toujours désopilant, ce Bon pour un jour de légèreté nous rappelle que l'humour est la meilleure façon de rapprocher les êtres humains en ne mettant à distance que l'angoisse  !


  • Les traumatismes infantiles constituent un avantage décisif dans l'existence.

    Sachez en faire profiter vos enfants.

    Apprenez à :
    - déterminer votre profil de parent traumatiseur ;
    - cultiver le ressentiment chez votre progéniture ;
    - donner à votre enfant assez de matière pour écrire un jour ses mémoires.
    Parce qu'il est inévitable de traumatiser son enfant, autant le faire délibérément et tout en finesse. C'est exigeant au début mais, grâce à ce livre pratique et illustré et avec un peu de persévérance, vous y parviendrez bientôt sans effort apparent.
    Plus tard, votre enfant comprendra toute l'énergie que vous avez investie dans cette tâche, et vous saura gré d'un tel dévouement.

  • Voici une étonnante bibliothèque. Clémentine Mélois y pastiche par l'image les classiques de la littérature. Lirons-nous aujourd'hui Maudit Bic, d'Herman Melville, ou Père et Gay, de Léon Tolstoï ? Au fait, quel philosophe a-t-il écrit le Crépuscule des idoles des jeunes ? Pour décrypter les anagrammes, contrepèteries, homophonies, permutations et autres astuces de ces cent titres, on passera de la culture classique à la culture populaire, puisant dans des souvenirs de lectures, de chansons, de publicités ou de films.

  • On peut rire de tout. La preuve avec ce livre qui est un véritable festival d'humour sélectionnant les 2021 meilleures histoires drôles classées par thèmes.
    Tout le monde en prend pour son grade, des cancres aux vieux, en passant par les médecins, les sportifs, les gendarmes et les couples. On rit avec des blagues absurdes, des combles et des devinettes.
    Et pour être vraiment complet, on y trouve également des blagues sur Toto, un bêtisier des people, des perles et bons mots... toute une année d'humour dans un seul volume  !
     

  • Stimule tes neurones, booste ta culture et apprends en t'amusant !
    De la culture antique aux sciences, de la gastronomie au cinéma, en passant par la psychologie et la géographie : 200 anecdotes surprenantes, rafraichissantes et savoureuses.
    Kalina Caspard interroge chaque jour le monde qui l'entoure et partage quotidiennement ses anecdotes culturelles, toutes plus étonnantes les unes que les autres. Un livre à partager entre amis ou en famille, pour s'amuser, étoffer sa culture ou préparer ses examens.

  • "Des lettres hautes en couleur" Le Parisien
    "Des mots pleins de fraicheur et empreints de spontanéité" France Inter
    En fouillant dans sa boîte à souvenirs, Morgane Pellennec a retrouvé un trésor qu'elle avait presque oublié. Une lettre envoyée par son premier amour de colonie de vacances. Le petit mot était drôle, touchant, un peu absurde. Elle s'est alors demandé quelles perles pouvaient bien contenir les boîtes à souvenirs des autres, et en a finalement récolté près d'une centaine ! Ce livre rassemble ces mots d'amours d'enfants et les souvenirs qui les accompagnent.

  • Impossible d'imaginer un livre plus salvateur pour se soigner contre les méfaits de l'époque  ! Ces «  Prises de bec  », rubrique phare du Canard enchaîné, illustrent à merveille l'art de la satire exercé depuis plus d'un siècle par le plus célèbre des palmipèdes. Ces chroniques hebdomadaires, à la fois impertinentes et informées, nous racontent la vie politique et intellectuelle de la France et du monde depuis huit ans dans un style jubilatoire et d'une réjouissante liberté de ton. D'Emmanuel Macron à Joe Biden en passant par Benoît Hamon, Erdogan, Boris Johnson, Donald Trump et bien d'autres encore, ces portraits, illustrés par le dessinateur Kiro, mettent à nu les personnages dont l'auteur s'empare. La vérité profonde de ces hommes et femmes en quête de renommée éclate au grand jour sous cette plume amusée, jamais cruelle mais pleine de verve. L'auteur utilise ses talents de journaliste pour les saisir sur le vif dans leur vérité du moment et traquer aussi en eux les traits définitifs. Anne-Sophie Mercier nous fait sourire ou rire  ; par son acuité journalistique, elle nous informe sur la farandole des ambitions dans la vie publique. Le Canard incarne ainsi le meilleur de la satire lorsqu'elle est animée par le goût de la liberté et du dire-vrai sans s'embarrasser des convenances ou des complicités qui trop souvent conduisent à dissimuler la vérité. À lire sans masque et à gorge déployée.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans


    Blanche, la reine du stand-up et du politiquement incorrect a quelque chose à vous dire !

    Découverte dans le Jamel Comedy Club, puis sur Canal+ dans les séries Bref et Working Girls, Blanche Gardin nous prouve avec Il faut que je vous parle qu'on peut rire aux larmes de tous les sujets, mais pas avec n'importe qui !

    Tous les sujets sensibles y passent : célibat, religion, sexe, racisme ambiant, mort, pédophilie, alternant avec des moins sensibles : la compagnie Créole, les livres de développement personnel, le paradoxe du bobo...
    Le livre reprend le spectacle, enrichi d'autant de contenu inédit !
    Déconseillé aux moins de 16 ans.

    *
    " Un spectacle provocateur et désenchanté, dépressif mais hilarant, dans lequel elle règle ses comptes avec la société." (Paris Match)
    *
    " Cette jeune femme est un OVNI, une petite pépite de la scène humoristique. Rarement l'humour noir, sans retenu, sans tabou, a été poussé si loin par une femme. " (LeMonde.fr)
    *
    " Blanche Gardin, l'humour noir incarné " (Glamour)
    *
    " Blanche Gardin dégaine son humour décapant dans le stand-up, et ça pourrait faire très mal " (Les Inrockuptibles)

  • Les perles du curé t.2 : le best-of des blagues cathos... le retour ! Nouv.

    Anges gardiensChloé revient de l'école à la maison. Elle est toute dépitée.- Maman, ce matin j'ai fait une grosse, grosse prière à mon ange gardien pour qu'il me protège aujourd'hui de mauvaises notes. Eh bien, encore une fois, il a raté !
    Sécurité de l'emploiÀ Jérusalem, Jakob se désespère, au chômage depuis des mois. Il finit par aller trouver le grand rabbin.- J'ai bien un petit job pour toi : faire le guet à la porte d'Orient de la vieille ville, par où entrera le Messie, et l'annoncer dès qu'il arrivera.- C'est bien payé ?- Pas des masses, mais... tu as la sécurité de l'emploi !
    Après les 555 perles du tome 1, le père Bruno Delaroche, prêtre du diocèse du Mans, chercheur et enseignant sur saint Augustin, a recueilli et sélectionné 446 histoires véridiques et bonnes blagues de sacristies et de paroisses, soit 1 001 perles en tout !

  • Bons mots, jeux de mots, calembours empruntés à des auteurs prestigieux et à des personnalités diverses sont réunis « pour le meilleur et pour le rire » dans ce drôle de dictionnaire... Sébastien Bailly s'est amusé à regrouper par thème les phrases pleines d'esprit d'Alphonse Allais à Erik Satie, de Gustave Flaubert à Victor Hugo en passant par Coluche et Philippe Geluck.
    Plus de 400 citations hilarantes dans l'esprit de Marcel Duchamp : « J'aime les mots dans un sens poétique. Les calembours sont pour moi comme des rimes... Le son des mots engendre à lui seul une réaction en chaîne. »

  • Étienne Dorsay, ce n'est pas seulement l'alias de Jean Rochefort dans Un éléphant ça trompe énormément  et  Nous irons tous au paradis, c'est aussi un  compte sur  Twitter, @E_Dorsay, apparu en octobre 2019. 
    Entre vocabulaire parfois surranné et langue de jeunes loups, ses «  touits  » exposent en 280  signes les vicissitudes du lundi matin ou la beauté du quotidien, et proposent des bribes de sa vie sociale que ce soit avec son patron ou avec Ghislaine sa collègue.
    On en parle
    «  Un compte tenu   par un mystérieux auteur qui porte un regard désabusé et irrésitiblement drôle sur le monde,  mis en parallèle avec sa morne vie de bureau  »  Antoine de Caunes
    Il épingle les comportements licencieux sur les réseaux, les vicissitudes de la vie de bureau, le cirque politique et les (dé)plaisirs du quotidien avec une justesse inégalée. Chapeau bas, monsieur.  Brain
    Exemple de touits
    «  Il y a deux formes de vie qui cohabitent sur Terre : les êtres humains, et ceux qui aiment les lundis matins.  »
    «  Auparavant, j'étais totalement en perdition car je ne comprenais rien à Touiter. Maintenant que je comprends, c'est pire.  »

  • Dans sa Modeste Proposition, il note à propos de la « viande de bébé » : « J'admets qu'il s'agit d'un comestible assez cher, et c'est pourquoi je le destine aux propriétaires terriens : ayant sucé la moelle des pères, ils semblent les plus qualifiés pour manger la chair des fils. » Avec la même ironie du désespoir, Swift propose, dans son Projet d'attribution d'insignes distinctifs aux mendiants de différentes paroisses de Dublin de « rationnaliser » ta mendicité...

  • Pour essayer de sauver Nénette (la planète), il ne suffi  t pas de connaître la couleur des poubelles : il faut savoir regarder la pollution cachée à l'intérieur des choses. 
    Tel des pisteurs à l'affût, apprenons à identi er les empreintes (carbone) laissées par nos actes quotidiens de consommation sur l'environnement... et plongeons avec malice dans le monde ténébreux de la pollution. Traquons-la jusque dans des recoins inattendus où personne n'ose jamais aller : sur nos comptes en banque, dans nos estomacs, à l'intérieur de nos cercueils, au coeur même de nos cerveaux... et jusqu'au fond de nos culottes ! 
    Un voyage ébouriffant et drôle, plein de surprises, de faits scienti ques et de mauvais esprit.

  • L'os à moelle

    Dac/Pessis

    • Omnibus
    • 24 Septembre 2020

    Nouvelle édition de l'anthologie des meilleurs textes parus de 1938 à 1940 dans L'Os à moelle.
    Voici l'anthologie des meilleurs textes parus de 1938 à 1940 dans L'Os à moelle. En 1938, Pierre Dac, dont l'humour loufoque est familier des auditeurs de la radio, fonde L'Os à moelle, l'organe officiel des loufoques, hebdomadaire satirique de 4 pages, qui connaît d'emblée un succès exceptionnel, faisant même de l'ombre au Canard enchaîné : avec 400 000 exemplaires, c'est un des plus forts tirages de la presse d'avant-guerre. Autour du Roi des loufoques, on trouve les signatures des meilleures plumes de l'époque : Fernand Rauzéna et Roger Salardenne, venu du Canard enchaîné, le chansonnier Robert Rocca, les dessinateurs Maurice Henry et Jean Effel, entre autres. S'il commente l'actualité (et l'époque est très animée !), L'Os à moelle propose également : des grands reportages ('Exploration chez les chasseurs de plats de côte', par G.W.K. Van Paraboum, professeur révoqué de Géographie Rythmée...) ; des petites annonces bidon ('Vends papier glacé pour lettres de rupture', "Boucherie chevaline recherche chevaux désespérés. Ne pas écrire, se présenter ") ; des conseils pratiques, jeux et recettes de cuisine (la confiture de nouilles ; leçons pour bégayer convenablement, etc.) ; des concours farfelus ('Grand concours de billets de mille', où le gagnant gagne un billet de cinquante francs...) ; des brèves ('On est sans nouvelles de l'autobus AKbis, parti mercredi de la Porte Maillot. Il a été aperçu pour la dernière fois sur les bords de la Loire. On croit à une fugue') ; un faux courrier des lecteurs... De nombreux dessins illustrent cette édition.

  • Le dico 2 Laurent Baffie

    Laurent Baffie

    • Kero
    • 16 Octobre 2019

    Plus de 700 NOUVELLES DÉFINITIONS poétiques et drôles. 
    Boussole:  Conseillère d'orientation. 
      Papillon :  Chenille qui redémarre.
    Confessionnal :  Cabane de pécheur. 
    Paralytique :  Pourrisseur de ola.
    Hospice :  Bac à légume.
    Satyre :    Faune qui déflore.
    Jardin public :  Parc à t'aime. 
    Slip :  Premier témoin de l'accident.
    Marat : Premier de Corday   
    Testament :    Papier qui déchire.
    Morue:  Poisson des criées. 
    Tu:  Console de je.

  • « Je m'appelle Marion. Je ne suis pas très grande, contrairement à ce qu'essaie de me faire croire Christian Louboutin. J'ai les cheveux bouclés et les yeux verts (marron-verts) (surtout marron). Avant de trouver l'homme de ma vie, j'ai eu pas mal d'histoires - je dis ça sans me vanter, elles ont toutes mal fini - le célibat, je connais donc. Je suis passée par là, et repassée et rerepassée en cherchant mon chemin. Je pensais que le grand amour m'apporterait toutes les réponses. Devinez quoi ? Il pose de nouvelles questions. »
    Entre ses romans et ses chroniques, Marion Michau creuse comme un percheron le sillon de l'amour. à l'aube de la quarantaine, elle nous transmet son expérience avant d'avoir le cerveau complément ramolli par le bonheur.

empty