• Ce journal n'a été publié pour la première fois qu'en 1774 par Meunier de Querlon, employé de la Bibliothèque du Roi, sous ce titre : Journal de Voyage de Michel de Montaigne en Italie, par la Suisse et l'Allemagne, en 1580 et 1581; avec des notes par M. de Querlon. Dédié à Buffon, il est précédé d'un Discours préliminaire dans lequel Meunier de Querlon raconte l'histoire de la découverte du manuscrit. Montaigne ayant parlé plusieurs fois de ce grand voyage dans les Essais, et aussi des « Lettres de bourgeoisie romaine » qui lui furent accordées à Rome, on n'ignorait pas qu'il l'avait fait, bien qu'on fût surpris qu'il n'eût rien publié à son sujet. Personne n'y pensait plus lorsque, en 1774, un manuscrit fut trouvé au château de Montaigne, en Périgord, qui avait pour titre Journal des voyages de Montaigne. Meunier de Querlon explique, en le publiant, comment il fut découvert par le chanoine Prunis et comment, après avoir été examiné par divers hommes de lettres, il fut unanimement reconnu, comme étant le récit, en partie autographe, de son voyage... (extrait de la Présentation).
    Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, (1533-1592), moraliste, philosophe et homme politique de la Renaissance. Il fut Maire de Bordeaux. Universellement connu pour ses Essais, Montaigne livre, avec ce journal intime, un des tout premiers récits de voyage, au sens moderne du mot. L'édition annotée et commentée du Dr Armengaud, grand spécialiste de Montaigne, (originellement publiée en 1928), méritait amplement cette nouvelle version, entièrement recomposée.
    Proposée en 2 tomes en 2015, en voici une nouvelle édition réalisée en un seul tome, plus abordable tant en présentation qu'en prix public.

  • Gentilhomme humaniste de la Renaissance, créateur du genre de  l'essai, Montaigne aurait pu être ambassadeur aussi bien que maire de Bordeaux.  Il apprécie les questions d'histoire et de diplomatie, comme le prouvent ses premiers essais trop rarement étudiés en classe. À côté de textes célèbres comme « De l'institution des enfants », plusieurs chapitres méconnus sont ici fournis en intégralité et en version « bilingue », de manière à faire comprendre la cohérence et la vigueur de la pensée de cet écrivain.
    Au milieu des guerres de Religion qui, à la fin du XVIe siècle, assombrirent le royaume de France jusqu'à l'arrivée sur le trône d'Henri IV, avec son fameux édit de Nantes (1598), Montaigne était déjà d'une profonde modernité. Il reste intemporel en ces temps de « globalisation », un auteur dont la lecture exigeante ne peut que stimuler en nous la réflexion et le sens de la relativité.Bibliolycée propose :
    O des chapitres intégraux en version « bilingue » annotés, o un questionnaire bilan de première lecture, o des questionnaires d'analyse de l'oeuvre, o trois corpus accompagnés de questions d'observation, de travaux d'écriture et de lectures d'images, o une présentation de Montaigne et de son époque, o un aperçu du genre de l'oeuvre et de sa place dans l'histoire littéraire.

empty