Numlivres.fr

  • Essais t.1

    Michel de Montaigne

    Au livre III des Essais, Montaigne déclarait :

    « J´écris ce livre pour peu de gens et pour peu d´années. S´il s´était agi de quelque chose destiné à durer, il eût fallu y employer un langage plus ferme : puisque le nôtre a subi jusqu´ici des variations continuelles, qui peut espérer que sous sa forme présente il soit encore en usage dans cinquante ans d´ici ? » (III, chap. 9, § 114) Il ne croyait peut-être pas si bien dire...

    Qui peut en effet aujourd´hui, hormis les spécialistes, lire Montaigne dans le texte original ? Les éditeurs modernes ont tous, d´une manière ou d´une autre, tenté de « toiletter » le texte en ajoutant des accents, en harmonisant la ponctuation selon nos habitudes d´aujourd´hui : ils ont fait ainsi un texte qui ressemble à du français moderne, mais n´en est pas, et demeure toujours aussi difficile d´accès au plus grand nombre.

    Quel dommage, pour un texte que l´on se plaît à considérer comme une oeuvre majeure de notre littérature !



    J´ai donc pensé qu´il était nécessaire d´en donner une véritable traduction.

    Le lecteur dira si j´ai eu raison.



    GdP

  • Essais t.2

    Michel de Montaigne

    Au livre III des Essais, Montaigne déclarait :

    « J´écris ce livre pour peu de gens et pour peu d´années. S´il s´était agi de quelque chose destiné à durer, il eût fallu y employer un langage plus ferme : puisque le nôtre a subi jusqu´ici des variations continuelles, qui peut espérer que sous sa forme présente il soit encore en usage dans cinquante ans d´ici ? » (III, chap. 9, § 114) Il ne croyait peut-être pas si bien dire...

    Qui peut en effet aujourd´hui, hormis les spécialistes, lire Montaigne dans le texte original ? Les éditeurs modernes ont tous, d´une manière ou d´une autre, tenté de « toiletter » le texte en ajoutant des accents, en harmonisant la ponctuation selon nos habitudes d´aujourd´hui : ils ont fait ainsi un texte qui ressemble à du français moderne, mais n´en est pas, et demeure toujours aussi difficile d´accès au plus grand nombre.

    Quel dommage, pour un texte que l´on se plaît à considérer comme une oeuvre majeure de notre littérature !



    J´ai donc pensé qu´il était nécessaire d´en donner une véritable traduction.

    Le lecteur dira si j´ai eu raison.



    GdP

  • Essais t.3

    Michel de Montaigne

    Au livre III des Essais, Montaigne déclarait :

    « J´écris ce livre pour peu de gens et pour peu d´années. S´il s´était agi de quelque chose destiné à durer, il eût fallu y employer un langage plus ferme : puisque le nôtre a subi jusqu´ici des variations continuelles, qui peut espérer que sous sa forme présente il soit encore en usage dans cinquante ans d´ici ? » (III, chap. 9, § 114) Il ne croyait peut-être pas si bien dire...

    Qui peut en effet aujourd´hui, hormis les spécialistes, lire Montaigne dans le texte original ? Les éditeurs modernes ont tous, d´une manière ou d´une autre, tenté de « toiletter » le texte en ajoutant des accents, en harmonisant la ponctuation selon nos habitudes d´aujourd´hui : ils ont fait ainsi un texte qui ressemble à du français moderne, mais n´en est pas, et demeure toujours aussi difficile d´accès au plus grand nombre.

    Quel dommage, pour un texte que l´on se plaît à considérer comme une oeuvre majeure de notre littérature !



    J´ai donc pensé qu´il était nécessaire d´en donner une véritable traduction.

    Le lecteur dira si j´ai eu raison.



    GdP

empty