Jean-Pierre Sylvestre

  • - Les requins ont toujours fasciné les humains. Mal connus et redoutés, les squales sont certes des prédateurs, mais la plupart ne sont guère dangereux pour les baigneurs. Persécutées sans raison, plusieurs espèces sont aujourd'hui menacées. Le but de cet ouvrage est donc entre autres de réhabiliter ces animaux.Grâce à cette synthèse des connaissances actuelles, complétées par les observations de l'auteur, découvrez tous les aspects de l'évolution, de la biologie et de l'éthologie des requins, de quoi ils se nourrissent, leur capacité étonnante de percevoir le milieu et leurs différentes façons de se reproduire. La partie consacrée aux relations entre le requin et l'homme donne des informations sur le comportement à adopter face aux squales et sur les façons de les approcher. Les descriptions biologiques et anatomiques de ces prédateurs marins donneront satisfaction aussi bien aux naturalistes exigeants qu'aux néophytes amoureux de la mer.

    - Jean-Pierre Sylvestre étudie la faune marine depuis plus de 30 ans et voyage entre l'Arctique et l'Antarctique. Il vit au Canada, où il apprend aux touristes à observer les baleines dans le Saint-Laurent. En tant que journaliste scientifique, il collabore à plusieurs publications spécialisées européennes et nord-américaines. Il est également conférencier et auteur d'une quinzaine d'ouvrages, dont Le grand dauphin et ses cousins, Les Baleines et autres rorquals (coll. Les sentiers du naturaliste) et Le Requin (coll. jeunesse "Comme on ne l'a jamais lu") parus chez Delachaux et Niestlé.

  • Croyances, raison et vérité Nouv.

    C'est parce que nous éprouvons un besoin et un désir irrépressibles de savoir, mais que les ressources de notre entendement sont trop limitées pour satisfaire pleinement ces attentes, que nous avons souvent recours à des opinions incertaines, ou croyances, pour guider notre existence. Toutefois, celles-ci ne se présentent pas comme un ensemble homogène et stable, mais plutôt comme un dégradé d'assertions : des plus mesurés aux plus douteuse, voire aux plus absurdes ; des plus prudentes aux plus dogmatiques, des plus argumentées aux plus péremptoires. Avant d'être des options discutables, les croyances répondent à une exigence vitale : celle de disposer de critères pour juge r et agir en conséquence. Cet essai analyse successivement la pluralité des manifestations des croyances, leurs significations, les conditions de leur élaboration et de leur stabilisation, leurs liens avec la vérité et la véracité. Pour terminer, il en examine les propriétés.

  • Le bison est l'un des animaux mythiques de la faune nord-américaine. Plus gros des animaux des grandes plaines, il a failli disparaître sous la pression de la chasse. Malgré un vaste territoire, sa population reste encore surveillée. S'appuyant sur une riche iconographie, cet ouvrage guide le lecteur sur les traces de ce grand mammifère, si impressionnant et pourtant inoffensif. Les descriptions anatomiques et comportementales de l'animal donneront satisfaction aussi bien aux naturalistes exigeants qu'aux néophytes amoureux de la nature sauvage.

  • La tradition

    Jean-Pierre Sylvestre

    • Hermann
    • 21 Août 2012

    Actuelles entretiennent avec celles qui gouvernaient son passé. Ces rapports se situent entre deux pôles : celui de la reconduction et de la reproduction les plus fidèles d'une part ; celui de la rupture et de l'arrachement d'autre part. Les sociétés voisines du premier pôle seront qualifiées de " traditionnelles " ; celles plus proches du second seront appelées " modernes ".
    On réservera le qualificatif de " traditionnalistes " aux sociétés ou sous-groupes sociaux qui, au sein du monde moderne, veulent ouvertement, sinon restaurer, du moins rester inconditionnellement fidèles à des principes, règles et modes de vie subvertis par la dynamique de la modernité. Après avoir examiné la polysémie de la tradition et du rapport à la tradition, l'ouvrage étudie en détail trois cas particuliers de la dialectique entre tradition et modernité : la sécularisation du christianisme et les mutations contemporaines des croyances et pratiques religieuses ; la tension entre contractualisme et traditionalisme dans la constitution et les manifestations de l'appartenance nationale républicaine ; la " tradition du nouveau " dans les arts plastiques.

  • Dauphins et baleines, marsouins et cachalots mènent une vie secrète de sorte qu'on les voit rarement. Et quand cette chance se présente à nous, nous ne faisons souvent que les entrevoir ! Il arrive néanmoins que de magnifiques rencontres récompensent l'observateur persévérant et attentif. C'est à ces amoureux de la nature - simples naturalistes, marins ou scientifiques, confirmés ou étudiants -, que s'adresse cet ouvrage de référence, catalogue précis et complet des 88 espèces connues de cétacés du monde. Son objectif est de fournir des informations pratiques et mises à jour (notamment les nouveautés en matière de systématique), même si certaines connaissances restent encore parcellaires du fait des difficultés d'observation.

    Dans un premier temps, l'ouvrage fait le point sur l'évolution des cétacés, leur biologie et leurs comportements. Puis, pour chacune des espèces sont indiqués les noms, scientifique et communs (français et anglais), l'habitat et la distribution, les caractéristiques taxonomiques, l'état de conservation des populations, la morphologie détaillée, la socialisation, les comportements, les déplacements, la place dans le réseau alimentaire, la reproduction et la longévité.

    Cette synthèse repose sur de nombreuses observations et recherches, ainsi que sur une documentation bibliographique très riche mais parfois éparse. Ces informations sont complétées de dessins de chaque espèce et de photos couleurs. Il s'agit d'un livre de terrain et de vulgarisation scientifique, unique dans la littérature zoologique française.


  • Anecdotes, photographies, esquisses et croquis à l'appui, l'auteur propose un voyage sur les traces des fossiles, à la découverte de vestiges d'animaux et de végétaux, témoins du monde vivant d'il y a quelques millions d'années.


  • Le rythme d'extinction des mammifères marins est très supérieur à celui de l'extinction naturelle (on parle aujourd'hui d'une accélération de mille fois supérieure !) et n'a aucune raison de diminuer dans les siècles à venir.
    Sur les 5491 espèces de mammifères recensées, 1131 sont menacées (493 sont « vulnérables », 450 en « danger », 188 « en danger critique d'extinction »), et 78 sont éteintes (76 définitivement et 2 uniquement à l'état sauvage). Pour quelles raisons ces espèces disparaissent-elles ? On invoque souvent la responsabilité de l'homme, mais il ne semble pas toujours être seul en cause.
    À travers l'étude de cas précis, Jean-Pierre Sylvestre montre les différents facteurs mettant en danger ou causant l'extinction des espèces. Il nous rappelle tout d'abord la diversité des mammifères marins, puis évoque les histoires d'espèces disparues ou actuellement menacées - baleines, morses, sirènes ou loutres - dont il a parfois suivi en direct la disparition.
    Mais l'ouvrage n'est pas qu'un long message désespéré ; il envisage même la découverte d'espèces nouvelles et nous plonge au coeur de la question de la biodiversité.

  • Aucun pouvoir ou contre-pouvoir ne peut se passer d'une représentation de soi et d'un discours sur soi qui ne proposent en même temps une justification et une valorisation de soi. Ainsi, l'idéologie joue-t-elle un rôle d'intégration irremplaçable dans les sociétés fortement sécularisées. De ce fait, elle est inévitablement portée à distordre et à masquer tout ce qui serait susceptible d'affaiblir ou de relativiser sa vision du devenir historique.
    L'ouvrage commence par analyser les fonctions de l'idéologie en confrontant les interprétations marxistes à celles d'inspiration philosophique libérale. Ensuite il examine la manière dont s'articulent la raison et les passions dans l'offre et la demande idéologiques. Enfin, il montre que la finalité pratique des énoncés idéologiques leur impose de se présenter comme des "bricolages".

  • Véritable synthèse des connaissances actuelles sur le grand dauphin, cet ouvrage est plus qu'une simple monographie. Il permet au gré des pages de découvrir tous les aspects de la paléontologie, de la biologie, de l'éthologie et de l'anthologie du grand dauphin à travers les résultats de recherches de chercheurs internationaux de l'Antiquité à nos jours. Ainsi, les neuf chapitres thématiques du Grand dauphin guident le lecteur le long du sillage de la vie de ce petit cétacé si familier et pourtant si secret. Les descriptions anatomiques et comportementales du dauphin passionneront les naturalistes et les néophytes amoureux de la mer dont le grand dauphin est un symbole mythique.

    - Quels sont les ancêtres du grand dauphin?

    - Comment les dauphins se reproduisent-ils?

    - Que mangent-ils?

    - Les dauphins sont-ils si intelligents qu'on le dit?

    - Quelle est leur espérance de vie?

    - Quels sont les dangers qui les menacent?

  • Les voyageurs qui rêvent de fouler le sol du grand continent blanc embarqueront, pour la majorité d'entre eux, au sud de la Terre de Feu. Certains franchiront le fameux cap Horn avant de traverser le passage de Drake et d'atteindre enfin la péninsule Antarctique. D'autres feront escale aux Îles Malouines (Falkland), ou passeront quelques jours sur l'extraordinaire Île de Géorgie du Sud.

    Mais assurément, tous seront impressionnés par la richesse de l'océan Austral et des terres qu'il baigne, par la diversité des espèces, inattendue dans cette région du monde, et par les merveilleuses adaptations que le vivant a développées au sein de cette nature hostile. La sagine, par exemple, s'agrippe à la roche grâce à ses coussinets : une stratégie de survie parfaitement efficace contre le vent ! Les espèces animales ne sont pas en reste avec les molécules antigel chez les poissons, les plongées extraordinaires des manchots ou encore les glandes à sel des albatros et des pétrels qui leur permettent de boire de l'eau douce en pleine mer !

    C'est ce fabuleux univers austral que le lecteur découvre au fil de ces pages, mais également l'évolution de l'Antarctique au cours des temps géologiques, le climat, l'océanographie...

    Les auteurs soulignent enfin l'importance du traité sur l'Antarctique et de la règlementation liée à l'écotourisme pour cette région du monde ainsi que les problématiques liées à la pollution, au réchauffement global et aux espèces invasives...

  • Créé en 1965, le corps des animateurs socioculturels et des professeurs d'éducation culturelle de l'enseignement agricole public n'a pas d'équivalent au ministère de l'Education nationale. Son histoire et les débats, parfois vifs, qui l'ont marquée, manifestent la manière dont certains responsables du ministère de l'Agriculture ont voulu faire une place à l'éducation et à l'animation dans la formation des agriculteurs et des ruraux, en reprenant à leur compte une partie des idéaux de l'Ecole nouvelle, de l'éducation populaire et, dans une moindre mesure, de la Jeunesse agricole catholique. On peut considérer qu'au-delà des problèmes spécifiques de l'enseignement agricole, la naissance puis l'évolution de l'éducation socioculturelle illustrent et synthétisent, à bien des égards, quatre décennies de discussions et de controverses concernant les missions de l'école et la « rénovation pédagogique »

  • * Véritable synthèse des connaissances actuelles sur les baleines - et principalement sur les rorquals - cet ouvrage est plus qu'une simple monographie. Il permet au gré des pages de découvrir tous les aspects de la paléontologie, de la biologie, de l'éthologie et de l'anthologie des baleines et des rorquals à travers non seulement des résultats de recherches faites par des chercheurs internationaux depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours mais également les propres observations de l'auteur. Ainsi, les neuf chapitres thématiques de Baleines et autres rorquals guident le lecteur le long du sillage de la vie de ces grands mammifères marins si impressionnants et pourtant si inoffensifs. Les descriptions anatomiques et comportementales de ces cétacés donneront satisfaction, aussi bien aux naturalistes exigeant qu'aux néophytes amoureux de la mer et de la nature sauvage dont les baleines sont un symbole mythique. * Jean-Pierre Sylvestre est photo-reporter animalier et journaliste scientifique spécialisé dans les sciences naturelles. Spécialiste des mammifères marins, il a commencé à travailler sur les cétacés et les requins au laboratoire d'Ichtyologie du Muséum national d'histoire naturelle (Paris) en compagnie du Pr. Charles Roux. Il voyage et suit les dauphins et baleines depuis plus de 30 ans à travers le monde, principalement en Antarctique, en Arctique, en Asie et en Amérique du Nord. Installé au Québec, il est guide naturaliste pour l'observation des baleines au Canada et en Antarctique. Il collabore également à plusieurs publications spécialisées et rédige des articles dans des revues et journaux européens et canadiens. Il est également conférencier et auteur d'une douzaine d'ouvrages sur les mammifères marins et la zoologie.

  • En posant la question des rapports entre confiance et rationalité, aujourd'hui au coeur de nombreux débats sociaux, notamment sur la sécurité alimentaire et la santé humaine, les contributions réunies dans cet ouvrage privilégient deux axes de réflexion : celui de l'expertise, à propos de la gestion publique des risques surtout, et celui des contrats et conventions mis en jeu dans des situations sociales aussi différentes que l'échange marchand, la santé publique ou la liberté des personnes. Les auteurs, spécialistes de sciences sociales, associent ici réflexions théoriques et résultats d'investigations empiriques, pour proposer un tableau d'ensemble à même d'éclairer le chercheur engagé dans une démarche spéculative comme le décideur attentif à la construction d'outils d'aide à la décision.

  • Réunissant des contributions appuyées sur des investigations empiriques et d'autres plus spéculatives, l'ouvrage se propose d'interroger la tension entre les vertus célébrées du sens commun comme sagesse pratique et les défauts manifestés par le caractère souvent simpliste de ses assertions.
    Autrement dit, il s'agit d'éclairer la contradiction entre sa capacité à faire sens, et sa difficulté à s'autocritiquer. Ainsi, le terme " commun " pourra d'abord exprimer la généralité. Il pourra aussi désigner la particularité de la vision du monde d'une société ; il montrera donc en même temps que la dimension unificatrice de celle-ci, si relativité géographique et historique. Il pourra enfin renvoyer à la superficialité et à l'étroitesse d'esprit d'un individu ou d'un groupe.
    Quant au mot " sens ", on l'appréhendera soit dans son acception sensible, soit dans son acception intellectuelle, soit encore comme le lieu d'articulation entre le sentiment subjectif et la raison objective. On voit finalement que la capacité sensitive ou cognitive du sens commun, comme sa dimension intersubjective, est susceptible d'être valorisée ou dévalorisée, jugée ouverte ou fermée. Mais n'est-ce point là le signe de l'ambivalence ontologique de toute existence sociale ?

  • Mondes polaires

    Sylvestre Jean-Pierr

    • Kameleo
    • 30 Septembre 2005


    Présentation de l'univers polaire : le monde de l'arctique et de l'antarctique, les stratégies de survie des animaux, les animaux maîtres de la banquise, les phoques et les otaries du Grand Sud, les voiliers et nageurs de talent et les cétacés du pôle.



  • Dans le sillage des Orques
    L'orque ou épaulard, prédateur haut de gamme et aux facultés d'adaptation particulièrement étonnantes, reste néanmoins mal connu. Ce cétacé a été victime de nombreuses idées reçues, à commencer par sa tenace réputation d'animal féroce et sanguinaire. Il convenait de contribuer à lever le voile sur la véritable « personnalité » de l'orque, en réalisant un ouvrage qui soit une référence pour les amoureux des cétacés aussi bien que pour les naturalistes avertis.
    Ce premier ouvrage de la collection « Découverte » chez Kameleo brosse ainsi un portrait complet et agréable à consulter du plus grand des dauphins. Les origines de l'orque, sa morphologie, ses adaptations et son mode de vie, ses relations avec l'homme, autant de sujets traités à la fois en profondeur et avec légèreté, grâce à une iconographie très diversifiée qui vient renforcer le texte de l'auteur : illustrations naturalistes, planches anatomiques et schémas inédits, sans oublier un choix de photographies exceptionnelles qui magnifient cet animal extraordinaire. En outre, références scientifiques, historiques et culturelles ponctuent régulièrement le cours des chapitres : comme toujours nature et culture font excellent ménage !



  • animal mythique craint de l'homme ou peluche vénérée des enfants : ours, qui es-tu ? combien existe-t-il d'espèces d'ours ? les pandas sont-ils des ours ? combien y a-t-il d'ours au canada et au québec ? les ours savent-ils nager ? grimpent-ils aux arbres ? l'ours blanc est-il un animal terrestre ou aquatique ? ses griffes sont-elles des armes redoutables ? les ours sont-ils solitaires ? hibernent-ils ? sont-ils dangereux ? pourquoi se mettent-ils debout ? comment éviter les attaques ? les ours sont-ils en voie d'extinction ? jean-pierre sylvestre répond à ces questions et nous révèle les autres habitudes et comportements de chacun des ursidés.

    />

empty